Introduction.

Pour entrer dans le sujet.

 

«Il n´y a pas pires atteintes pour l´homme que celles qui touchent le cerveau.

èJean-Didier Vincent, professeur de neurophysiologie

Qu'avez-vous compris de cette maladie :

 

C'est quoi la schizophrénie, pourquoi est-ce traumatisant; c’est quoi vivre dans l’irréalité, pourquoi les idées délirantes accompagnent-elles les perceptions hallucinatoires; comment fonctionne la médication; quel est le rôle du soutien psychologique; pourquoi la famille doit-elle s'impliquer.

 

Parmi des nombreux lecteurs, quelques personnes découvrent mon site, par une recherche d’un point d’entrée sur cette « maladie », puis me contactent, sur mon e-mail, en me disant : mon fils, ou ma fille, vient d’être diagnostiqué(e) « schizophrène », je suis perdu(e), déboussolé(e)...

 

C’est comme si le monde s’écroulait, que cette « nouvelle » déstabilisante était le pire qui puisse arriver, avec la certitude d’être passé, relégué dans un autre monde, celui de la folie. Et c’est en grande partie vraie, tant que cette « maladie » restera taboue, que ce dossier ne sera pas ouvert et compris, par une information et une prévention digne de ce nom.

 

Mon attitude est de répondre rapidement. Le dialogue est la première mesure importante visant à communiquer que la famille peut être soutenue, aidée, permettant d’avancer, dans une démarche de compréhension de ce mal psychique, afin de l’assumer avec toutes ses difficultés.

Bien évidemment, mon site ce veut être un carrefour de l’essentiel vous permettant, par un simple clic, de trouver ce qui se rapporte au domaine de la schizophrénie. Il n’a pas pour vocation de me substituer à ce qui est écrit par ailleurs, que ce soit du domaine du médical ou des associations représentatives des familles, mais de relater, d’expliciter ce que j’ai compris, après tant d’années, sur le déroulement infini, cette non-fin qui plombe le malade et plonge sa famille dans le désarroi.

 

De nombreuses documentations existes : livres, revues, internet..., de nombreuses associations existes aussi, un système de soins existe, tout un ensemble, pour vous installer dans les « meubles » de la maladie et pour des années. Ma vision, toute autre, par l’explicatif assidu envers le souffrant pour qu’il ait un début de compréhension de son mal psychique, qu’il puisse appréhender ses crises, relativiser ce qu’il perçoit, puis se sortir à terme de sa fausse maladie.

 

La schizophrénie est certes une maladie, mais ce qui plombe le « malade » c’est le prolongement de ses perceptions qu’il attribue le plus souvent à l’au-delà, ce que l’on nomme délires, lesquels sont principalement d’ordre mystique.

 

Après avoir parcouru mon site, vous aurez une autre perception de cette maladie...

 

La schizo parlons-en..., n’attendez pas, personne ne le fera pour vous, aidez vos enfants à se sortir de la psychiatrie.

Donnons à nos jeunes les clés pour comprendre ce qu’est leur irréalité.

Cela se nomme de la prévention.

Ne cultivez pas cette maladie en laissant croire que les doctrines religieuses faites d’hallucinations sont des vérités.

Cette maladie comme toutes les irréalités doivent être combattues.

C’est la seule espérance que nous attendons de vous et de la société.

Si vous ne nous aidez pas dans ce sens, sortez de mon site, vous êtes de faux amis.

 

Bonne lecture et bien cordialement à vous et à votre famille.

 

Maurice Champion : père de jumeaux psychotiques.

Auteur de « L’envers de la vie, l’univers du schizophrène » - Adhérent : UNAFAM77, Schizo-oui, UNADFI.

 

<= Retour au Sommaire.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.