Vivre ensemble.

Les voix du ciel ne sont plus impénétrables.

Farceurs de schizophrènes, ils inventèrent Dieu et vous croyez qu’il existe.

Ce qui conforte nos malades hallucinés d’être en contact avec l’au-delà et donc de ne pas se soigner. 

Putain de maladie, nom de Dieu bordel de merde.

Patrick Stocco – Biologiste.

"Pour le biologiste athée que je suis, les religions ne relèvent définitivement que de la psychopathologie:

schizophrénie galopante, désir viscéral d’immortalité, croyance en l’existence d’un monde parallèle, en l’existence d’une divinité créatrice et primordiale, etc."

= = = = = =

COMPRENDRE DE QUOI  ON PARLE

SCHIZOPHRENIE - L’ENVERS DE LA VIE - ISBN : 2414007567

Mon document du désordre : http://schizophrenies.monsite-orange.fr

Pourquoi a-t-on affublé cette maladie d’un tel nom ?

Définition d’Eugen Bleuler (1857–1939) littéralement «esprit fendu» - schizein = fendre - phrên = esprit.

En clair ce sont des fêlés, des fous.

Et bien non, c’est le contraire, un cerveau hyper connecté où toute l’information mémorisée entre en collision, ce qui s'accompagne d'une perte du contact avec la réalité, de délires ainsi que de modifications de la pensée. Ce terme schizophrénie ainsi que sa définition sont obsolètes et donc un repoussoir envers nos souffrants.

Les fous et les vénérés, une scission qui arrange les bien-pensants et leurs laisse à penser qu’une barrière séparative est effective entre les délires psychotiques et leurs vérités religieuses.

La schizophrénie doit changer de nom et devenir un état fonctionnel et non une maladie.

= = = = =

Ma réponse à l'edito du bulletin municipal de ma commune : Vivre ensemble 

"Partager entre tous les habitants quelles que soient leurs origines, leurs histoires et leurs croyances."

Croyances sous-entendues ‘religieuses’ : mais…

Depuis quelques décennies, la compréhension de cette maladie hallucinatoire -qu’est la schizophrénie dite positive- éclaire cette relation de compréhension d’avec les illusoires croyances religieuses.

Mais qui a donc inventé les religions ?  Bien évidemment ceux qui ont la certitude d’avoir entendu les voix du ciel. L’illusion religieuse de l’homme invisible se nommerait-elle schizophrénie ?

On ne naît pas prophète, on devient schizo parano mystique délirant.

Dieu aurait dit ; mais qui l’a entendu ?

Thomas Szasz – (1920/2012) – Psychiatre américain : « Quand un homme parle à Dieu, on dit qu'il prie. Quand Dieu parle à un homme, on dit de ce dernier qu'il est schizophrène. »

Mais quand l’homme prend de l’Abilify(*), Dieu ne lui parle plus ; Dieu serait-il fâché d’avec les laboratoires pharmaceutiques? 

(*)Source notice du médoc : "L’antipsychotique Abilify est utilisé pour traiter une maladie qui s'accompagne de symptômes tels que voir, entendre, sentir les choses qui n'existent pas, avoir des croyances erronées."

Les antipsychotiques de dernière génération régulent la neurotransmission dont la dopamine et également la sérotonine couramment appelée ‘molécule de la foi’.

Lorsque que l’on est confronté à cette maladie des délires depuis des décennies, il faut moins de 10 min pour comprendre l’origine des religions et l’usage qui en est fait. Asseoir cette maladie de merde érigée en culture est-ce une obligation? Ce serait le cancer, Alzheimer, le sida que diriez-vous ? Nous non, comme des cons et sans prévention explicative à tous les jeunes sur ce que sont les manifestations hallucinatoires de cette maladie qui nous a tout pris ; religieux et politiques n’en rajoutez pas avec vos religions éclairées par le phare de recul, ce ne sont pas des cultures mais une seule et unique redoutable maladie.

Vous ne pouvez l’admettre, alors religieux et croyants vous pouvez donc expliquer quelles sont les différences entre les relations dites ‘mystiques’ venant de l’au-delà que sont les contacts prophétiques, apparitions et voix miraculeuses d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques de nos malades lesquelles sont visuelles, auditives, de sensations intériorisées.

Aussi la datation préhistorique n’est pas en votre faveur, la Terre aurait donc existée avant sa création ?

Edouard Zarifian – (1941-2007) - Psychiatre - Les jardiniers de la folie : « On doute de la réalité, on ne doute jamais de son délire. »

Friedrich Nietzsche – (1844-1900) - Philosophe et poète allemand : « Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges. »

Entre les deux tours de cette élection, le Pape a dit qu’il ne connaissait pas Macron, normal, il ne sait même pas où se trouve le paradis et tous ses autres délires d’imagination. J’espère que lorsque le Pape viendra en France,  Macron ne le reconnaîtra pas. Juste retour.

La schizophrénie, une maladie extrémiste et la politique extrémiste droitière est aussi religieuse ; logique.

Jusqu’à quand seront nous les dégâts collatéraux des religions ?

Jean-Didier Vincent, professeur de neurophysiologie : « Il n´y a pas pires atteintes pour l´homme que celles qui touchent le cerveau. »

Ni religions, ni sectes, que des escrocs de la pensée :

Cette relation dominatrice pour le pouvoir et les obéissants consentants et dominés défendant le pouvoir du maître absolu.

Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat.

Merci de m’avoir lu, la santé mentale est-ce la priorité ? 

Bien cordialement.

Maurice Champion, père de jumeaux psychotiques.

 => Voir Dieu : Schizo et champignon, ils inventèrent Dieu.

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.