Suicide.

 

Source : Suisse – Romandie – Avril 2012.

Lien avec des troubles psychiques.

 

=> www.swissinfo.ch/fre/nouvelles_agence/international/La_Suisse_affiche_un_des_taux_de_suicide_les_plus_eleves_dEurope.html?cid=32471646 

 

« La majorité des personnes qui se suicident souffrent de troubles psychiques pouvant être diagnostiqués: dépression, schizophrénie, alcoolisme et troubles de la personnalité jouent un rôle important.

Pour les autres, il s'agit souvent d'actes commis sur une impulsion, sans que l'on puisse établir qu'ils sont la conséquence de troubles psychiques. » 

 

Le patient atteint de schizophrénie souffre psychiquement, le plus souvent jusqu’à l’insupportable.

Facteurs de risque : · Sévérité de la maladie ; · Forme clinique marquée par un délire paranoïde au premier plan ; · Difficultés dans la vie de groupe et isolement social ; · Antécédents d'épisodes dépressifs, de tentatives de suicide, d'usage de drogues ; · Sexe masculin; · Age inférieur à 30 ans ; · Célibat ; · Absence d'emploi ou d'activité ; · Quotient intellectuel élevé et espoirs importants de réussite scolaire et professionnelle avant le début de la maladie ; ·  Maladie évoluant depuis moins de 6ans.

Ce qui ne se dit pas :

Le schizo halluciné qui se croit en relation avec l’au-delà en se croyant missionné et persécuté par les envoyés du diable -qu’il perçoit dans ses hallucinations- n’est pas seulement en souffrance mais aussi en état d’intenses angoisses de se sentir vulnérable dans la société ; la bonne raison de resté isolé chez soi.

Expliquer que l’au-delà n’est qu’une illusion maladive est l’approche que j’ai réitéré à maintes fois à mon fils –qui a fait 2 tentatives de suicide– sans pour autant le convaincre car le poids des croyances et religions est l’obstacle à prendre cette logique en compte. Toutefois il m’a dit « Si tu n’avais pas été  là, je me serais suicidé ».

Prévention :

Si l’on avait expliqué à tous les jeunes que lorsque l’on se sent en contact avec l’au-delà, il est urgent d’aller consulter évitant ainsi de se croire en mission divine et donc ne pas rester des années -sans rien dire- dans cette maladie envahissante qui va prendre tous leurs espaces de vie ; alors beaucoup échapperaient à cette maladie par un traitement précoce. 

Dieu dans le cerveau, schizophrénie aussi ; bonjour des dégâts.

=> Qu’attendez-vous pour démystifier les religions ?

Mais parler de cette évidence est plus que taboue, interdite même au sein de nos associations ; alors croire est bien préférable aux suicides de nos souffrants.

Ne dites rien, vous feriez désordre ;  même si vous le dites, vous serez exclus de fait. Avec votre souffrant, ne faites pas les questions et les réponses, demandez- lui pour comprendre.

Un père en colère devant ce désastre orchestré. 

Religieux, arrêtez de brouiller l’écoute de nos souffrants ; la religion ajoute de l’illusion aux hallucinations de nos souffrants.

Aussi sur mon site => http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Suicide.htm

 

<= Retour au Sommaire.

 

 

 

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.