Sérotonine et sérotonine.

Sérotonine et schizophrénie.

Sérotonine, la molécule hallucinatoire des schizophrènes dits "positifs". 

Philippe Rouby psychiatre :

« Quand le ciel s'ouvre et que Dieu m'appelle par mon nom... c'est que la psychose a pris le dessus ».

Notice Zyprexa ou Abilify :

Entendre, voir, sentir les choses qui n'existent pas, avoir des croyances erronées.

www.bulletins-electroniques.com/actualites/73349.htm

Recapturer la sérotonine.

Les dernières études de ce groupe ont ainsi permis de mettre en évidence l'effet synergique de neuroleptiques (aussi appelés antipsychotiques, qui agissent directement sur les symptômes positifs) et d'inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

Ces derniers agissent sur la sérotonine en empêchant qu'elle soit réabsorbée et recyclée par le système nerveux. Un effet synergique a été noté car les effets positifs de leur union ne peuvent être expliqués par un effet indépendant de chacun sur les mécanismes actuellement connus du système nerveux.

Historiquement, la sérotonine fût le premier neurotransmetteur à être étudié au vu de sa similarité structurelle avec les premiers agents anti-schizophréniques.

Cette théorie fut quelque peu déplacée par l'hypothèse dopaminergique, mais elle apparaît aujourd'hui comme un mécanisme parallèle plutôt qu'antagoniste, puisque la dernière génération d'anti-schizophréniques s'est avérée être plus active sur les récepteurs sérotoniques que dopaminiques.

Sérotonine, la molécule de la foi.

De là à supposer que les expériences mystiques naturelles puissent être provoquées par la sérotonine, il n'y avait qu'un pas.

Un pas franchi en 2003 par Jacqueline Borg. Cette neurobiologiste de l'université Karolinska de Stockholm a pu établir, en scrutant le cerveau de quinze volontaires, que la propension à la religiosité dépend du taux de sérotonine.

 

Schizophrène sans hallucinations extériorisées « négatifs » :  dopamine à  l’excès.

Schizophrène avec hallucinations extériorisées « positifs» : dopamine et sérotonine à l’excès.

Religieux sans perceptions : sérotonine à l’excès.

 

=> Sérotonine et sérotonine : le lien.

<= Retour au Sommaire.

 

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.