Sciences et Avenir

Source : Sciences et Avenir.

Neurotransmission trompeuse et croyances religieuses.

Religion : prier implique les mêmes zones du cerveau que la drogue ou le sexe.

"Nous commençons juste à comprendre comment le cerveau contribue aux expériences que les croyants interprètent comme spirituelles, divines voire transcendantes" - Dr Jeff Anderson, neuroradiologue

L'étude s'inscrit en effet comme la première initiative du Religious Brain Project créé en 2014 par des chercheurs de l'université de l'Utah dont la vocation est d'observer les mécanismes cérébraux à l'œuvre lors d'expériences spirituelles ou dans les croyances religieuses.

Le circuit de la récompense occupe un rôle central dans la mise en place et le maintien d’une addiction.

Trois systèmes de neurones (dopaminergiques, sérotoninergiques et noradrénergiques) interviennent pour réguler le circuit : le dysfonctionnement de l’un d’entre eux peut générer l'addiction (Inserm).

=> www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/religion-prier-implique-les-memes-zones-du-cerveau-que-la-drogue-ou-le-sexe_108501

La dopamine et la sérotonine sont, par excès de neurotransmission, les responsables de la schizophrénie hallucinatoire.

Les régulateurs de l'activité cérébrale excessive se nomment les antipsychotiques dont notamment le Zyprexa et l'Alibilify.

Thomas Szasz – (1920/2012) – Psychiatre américain : «Quand un homme parle à Dieu, on dit qu'il prie. Quand Dieu parle à un homme, on dit de ce dernier qu'il est schizophrène.»

Mais quand l’homme prend de l’Abilify, Dieu ne lui parle plus ; Dieu serait-il fâché d’avec les laboratoires pharmaceutiques ? 

Mais alors qui a donc inventé les religions ? Bien évidemment ceux qui ont la certitude d’entendre les voix du ciel.

Dieu aurait dit ; mais qui l’a entendu ? L’illusion religieuse de l’homme invisible se nommerait-elle schizophrénie ?

Oui, sans hésitation ; lorsque l'on est plongé dans cette maladie depuis des décennies, il faut moins de dix minutes pour le comprendre et lorsque l'on a été enfant de choeur dans sa jeunesse tout devient clair, mais au moins j'y ai appris ce que sont les contenus des délires d'irréalité. 

La religion n’est pas une culture mais la maladie d’illusions, de soumissions, de contraintes et d’oppressions.

Bande d'escrocs de la pensée qui profitent de notre détresse pour manipuler leurs adeptes. Et la prévention explicative, c'est pour quand ?

L'incontournable document du désordre ; ce que Sciences et Avenir vient confirmer : ma logique subie et comprise depuis quelques décénies.

Comprendre et faire de la prévention explicative.

SCHIZOPHRENIE - L’ENVERS DE LA VIE -  ISBN : 2414007567 - Moins de 500 pages.

Champion/Edilivre : Babelio  Booknode   Decitre  Fnac  Rue-des-livres  Senscritique.

=> http://schizophrenies.monsite-orange.fr

Et la schizophrénie positive aussi : Dopamine et sérotonine

=> http://schizo-non.e-monsite.com/blog/dopamine-et-serotonine.html


<= Retour au Sommaire 

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.