Schizophrénie essentiel.

La schizophrénie : une maladie du cerveau.
Ce n´est pas une maladie de l´âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.
Le cerveau a de multiples fonctions : 
Entre autres, il nous permet d´avoir des perceptions adéquates, c´est-à-dire d´entendre, de voir et de ressentir les choses telles qu´elles sont. Il nous permet aussi de porter un jugement sain sur les événements et nous rend capable de dire et faire des choses cohérentes et sensées.
Chez un schizophrène en phase aiguë d
e la maladie, toutes ces fonctions sont perturbées et la personne n´agit plus normalement.

La schizophrénie, c'est vivre en totale irréalité et en souffrir. 

Document du Dr Antoine Lesur - Psychiatre. 
« La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre. »

Extrait : 
«La désorganisation que cause la maladie s´accompagne d´interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc...
Perdus sans repères, les schizophrènes peuvent être attirés par l´ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d´un absolu en fait inaccessible.»

 

Etre schizophrène c'est vivre son irréalité comme une vérité absolue.

Une vie sous influence, déstabilisante, de souffrance psychique.

 

Mais que se passe-t-il dans la tête d'un schizophrène ? 

« La schizophrénie entraîne un décrochage avec la réalité.
Les pensées des schizophrènes deviennent déformées et étranges.
Dans les cas graves, ils peuvent avoir des hallucinations,  c'est-à-dire qu'ils entendent des voix ; ces voix commentent leurs idées et influencent leurs agissements.
Ils peuvent parfois avoir des visions.
Les schizophrènes expliquent leurs manifestations comme étant l'effet de forces extérieures : envoûtement et /ou possession par le diable, source extraterrestre, par des divinités, par des forces occultes, par certaines personnes etc….
Dans ce contexte, le schizophrène se sent souvent persécuté.
Ces hallucinations peuvent parfois le conduire à devenir violent, tellement il est angoissé. »

C'est une maladie du cerveau d'origine génétique.

La schizophrénie est la plus invalidante des maladies psychiques.
Elle touche une population jeune.


La schizophrénie c'est 2 fois plus de malades que la maladie d'Alzheimer
La schizophrénie c'est 5 fois plus de malades que la sclérose en plaques.
La schizophrénie fait plus de dégâts que le sida.

La schizophrénie touche toutes les classes sociales de la société.

Partout dans le monde,  c'est par rapport à la population :

20%  sensibles à la maladie (Fonctionnement schizophrène).
4%   particulièrement vulnérables (Schizophrènes non décompensés).
1%   sont dans la maladie (En schizophrénie).

En France.

C'est 600 000 en schizophrénie.

Avec 10 000 nouveaux cas chaque année en France.

La schizophrénie est la première cause de handicap des jeunes adultes dont 15% des malades mettent fin à leurs jours.

Elle se déclenche le plus souvent entre 15 et 25 ans mais il y a des cas bien plus tardifs.
En moyenne, elle est décalée chez les filles d'environ 2 années.
Elle est légèrement plus prévalente chez les garçons et chez les gauchers.

Taux de «malchance» familial. 

8 % - frère non-jumeau d'un patient schizophrène.
12 % - enfant ou faux jumeaux d'un parent schizophrène.
40 % - enfant avec les deux parents schizophrènes.
47 % - jumeau monozygote d'un frère schizophrène.

 

Suivi des malades. 

C'est une maladie qui se stabilise (mais dont on ne guérit pas).

Elle se traite par des antipsychotiques (anciennement appelés neuroleptiques).

Évolution de la maladie.

Avec suivi et traitement adapté.

 

10 ans plus tard.
25 % en sont complètement sortis et indépendants.
25 % se sont beaucoup améliorés et sont relativement indépendants.
25 % se sont améliorés, mais ont encore besoin d'un réseau de soutien important.
15 % sont hospitalisés, sans amélioration.
10 % sont décédés (surtout par suicide).

30 ans plus tard.
25 % sont complètement sortis et indépendants.
35 % se sont beaucoup améliorés et sont relativement indépendants.
15 % se sont améliorés, mais ont encore besoin d'un réseau de soutien important.
10 % sont hospitalisés, sans amélioration.
15 % sont décédés (surtout par suicide).

Espérance de vie : 15 années de moins que la moyenne nationale.

La prévention est absente : une obligation envers tous les jeunes.
L'accès aux soins : un droit pour les malades.
La lutte contre cette maladie : un devoir pour la société.

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.