Raisons du désastre.

Sept raisons du désatre (de croire en Dieu).

Source :

www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/7-raisons-de-croire-en-dieu_1145235.html?cache=54103

Par Philippe Chevallier – Août 2012.

 

« De plus en plus d'intellectuels ou d'écrivains s'en réclament. Les scientifiques continuent de spéculer sur son existence. Les athées militants contribuent à la polémique. N'en déplaise à Nietzsche, Dieu n'est pas mort. Peut-on raisonnablement faire l'inventaire des raisons d'y croire? »

 

Sept raisons de ne pas combattre cette maladie du désastre.

Oui Dieu existe, en psychiatrie les malades vous l'affirmeront.

68 % se disent religieux, c'est 2 fois plus que la moyenne nationale (36%).

23 % ont des délires mystiques. 

 

« De plus en plus d'intellectuels ou d'écrivains s'en réclament. »

C'est normal la schizophrénie est un excès de fonctionnement cérébral qui déborde sur l'irréalité.

 

Il ne faut pas nous la refaire :

Il était une époque -pas si lointaine- où des intellos renommés signaient des manifestes pour nous faire croire que le stalinisme était le paradis. Et jamais ils ne se excusés de cette tromperie.

 

La particule de Dieu.

L'un des physiciens, aurait prononcé "this goddamn particle" (littéralement : la voici "cette putain de particule". Qu'un journaliste a traduit stupidement par Particule de Dieu.)

 

Une seule raison de ne pas y croire :

Si Dieu existait cette maladie n'existerait pas, c'est une maladie totalitaire qui entrave le malade de toute liberté de pensée et le met en grande souffrance psychique.

 

Mais cette maladie religieuse se soigne : 

Extrait des  notices pharmaceutiques de dernière génération ZYPREXA / ABILIFY : « Utilisé pour traiter une maladie caractérisée par des symptômes tels que le fait d'entendre, de voir, de sentir les choses qui n'existent pas, …, d'avoir des croyances erronées,…

 

=> «Dieu» parle et montre mais n'écrit jamais à personne. 


=> Et aussi le cannabis moteur de l'hallucination religieuse.

 

=> Toutes les religions se valent.

 

Croire n'est pas une liberté mais sa soumission aux délires religieux.

La désobéissance au dictat schizophrénique est un devoir de santé mentale.

Jusqu'à quand cette maladie du désastre sera-t-elle vénérée.

Et si c'était une autre maladie, que diriez-vous ?

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.