Psychopathie.

Désordre de la Personnalité Psychopathe.

Psychopathie : 3% d'hommes et 1% de femmes.

 

La psychopathie est une maladie grave très peu connue qui touche 3% d'hommes et 1% de femmes.

C’est un trouble permanent du développement comportementale caractérisé par des comportements associables impulsifs et pour lesquels le sujet ne ressent aucune culpabilité.

Ce trouble psychologique peut interagir et/ou accentuer d’autres troubles comme la schizophrénie ou ladépression bipolaire. Il existe plusieurs degrés dans la maladie pouvant aller de la psychopathie modérée à un passage à l’acte criminel et dangereux pour les autres. Elle ne peut être diagnostiquée avant 18 ans mais en générale on peut toujours constater des antécédents au cours de l'adolescence.

 

On emploie souvent le terme de "psychopathe" mais sans savoir vraiment ce qu'il veut dire.

www.medisite.fr/troubles-psychologiques-7-signes-pour-detecter-un-vrai-psychopathe.541119.107.html

 

Les psychopathes ne ressentent rien pour les autres mais seulement pour eux.

Ils ressentent bien biologiquement des émotions mais psychologiquement les troubles caractériels de leur maladie viennent troubler et altérer le ressenti de ces émotions. Ils n'ont aucun sentiment envers les autres. Toute émotion est ramenée à eux de n'importe quelle façon. Les autres ne sont que des objets qui servent à assouvir leurs envies.

Ce problème d'absence d'empathie explique pourquoi ils n'ont aucune morale et donc aucune limite à faire du mal à autrui physiquement et moralement. D'où leur dangerosité.

 

Le Masque de Santé Mentale

http://quantumfuture.net/fr/psychopathe_fr.htm

 

"Aimable", "Charmant", "Intelligent", "Actif", "Impressionnant", "Inspirant confiance", et "Un grand succès auprès des femmes": Ce sont les sortes de descriptions utilisées constamment par les célèbres études de cas de psychopathes. Ils sont aussi, bien sûr, "irresponsables", "auto-destructifs", et similaire.

 

Certains chercheurs voient la psychopathie criminelle comme un extrême d'une dimension  d'une personnalité "normale". Ils caractérisent les psychopathes criminels comme des "psychopathes qui ont échoué". L'implication, évidemment, est que beaucoup de psychopathes peuvent exister dans la société qui se débrouillent mieux que ceux qui viennent à l'attention des systèmes judiciaires et de santé.

 

Les psychopathes primaires ne réagissent pas à la punition, l'appréhension, le stress, ou la désapprobation.

 

Les psychopathes secondaires sont des risque-tout, mais sont aussi plus probablement réactifs au stress, inquiets, et enclins à la culpabilité.

 

Les psychopathes dérangés sont le genre qui semble se mettre en rage ou en frénésie plus facilement. Leur frénésie ressemblera à une attaque d'épilepsie.

 

Les psychopathes charismatiques sont des menteurs charmants, attirants. Ils sont habituellement dotés d'un certain talent ou d'un autre, et ils l'utilisent à leur avantage en manipulant les autres. Des leaders de sectes ou cultes religieux, par exemple, peuvent être des psychopathes s'ils mènent leurs disciples à la mort.

 

En dehors de la « normalité ».

=> Hors limites.

=> Suis-je. 

http://schizo-non.allmyblog.com/41-hors-limites.html

http://schizo-non.allmyblog.com/385-suis-je.html

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.