Prévention.

La prévention manquante à tous les jeunes, c'est simple.

 

C'est seulement faire comprendre que lorsque l'on entend des voix, on n'est pas prophète mais schizophrène ; et c'est rétroactif...

Cela permettrait aux «schizophrènes» d'interpréter leurs symptômes comme étant une maladie avec pour impératif et urgence d'aller consulter ; et de ne pas attendre des dizaines d'années à subir, sans en parler, en se croyant en relation avec l'au-delà.

 

Qui parle ? Qui montre ? Cette relation avec les cultures religieuses.  

Que les acteurs médicaux, politiques et religieux se mettent autour d'une table et définissent les différences  entre les relations dites «mystiques» venant de l'au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d'avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, qu'elles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures... ?

 

Si cette prévention était effective beaucoup s'en seraient sortis -dont mes fils- et de ce fait le déni de maladie serait en voie de déclin.

=> La médication est explicite.

 

 Mais à qui l'a-t-il dit :

=> http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Mais-a-qui-l-a-t-il-dit.htm  

Hallucinant non; halluciné oui!!

#Schizo-non>@ssociation : http://schizophrenies.monsite-orange.fr 

 

<= Retour au sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire