Open dialogue.

 

Pour une première découverte de la méthode Open Dialogue, nous vous invitons à lire notre article plus accessible :

"Open Dialogue : la méthode qui a pratiquement éradiqué la schizophrénie en Finlande".

=> www.forumpsy.net/t908-open-dialogue-bases-theoriques-et-institutionnelles.

Extrait de la conclusion de l’article.

Gregory Bateson (1962) écrivit qu’en relation avec la double contrainte, “si cette pathologie peut être repoussée ou freinée, l’expérience totale peut promouvoir la créativité”.

L’approche Open Dialogue est une manière  de résister à l’expérience de la “pathologie”. Elle construit à la place un “dialogue transformeur” ("transformative dialogue") dans un réseau social (Gergen & MacNamee, 2000).

Alors que l’échec reste quotidien lorsque l’on travaille sur les problèmes psychiatriques sévères, l’approche Open Dialogue offre un nouvel espoir à beaucoup de personnes de trouver leur sortie du labyrinthe. 

Les principes des réunions Open Dialogue.

Les pratiques de langage de la réunion thérapeutique d’Open Dialogue sont devenues assez différentes de celles de toute autre forme de thérapie de réseau. Comme vu précédemment, l’interview repose fondamentalement sur les principes de “tolérance à l’incertitude”, “dialogisme” et “polyphonie”. Nous allons considérer ici chacun de ces principes séparément, bien qu’ils interagissent récursivement.

Cette méthode fait l’objet de nombreuses communications sur le réseau internet.

Tous à la recherche d’une solution pour améliorer le sort de nos malades.

Bien d’autres articles avec votre moteur de recherche ; ‘open dialogue’.

Pas d’avis, mais je pense qu’il ne faut pas se faire trop d’illusions, cette méthode n’est certainement pas adaptable à tous les cas bien différents de nos malades dans les divers types de schizophrénies.

Mais si elle permet à de nombreux psychotiques d’avoir des jours meilleurs alors c’est important pour eux et aussi pour nous tous.

Ceux qui s’en sortent sont un espoir commun.

Ce serait déjà bien d'avoir un réseau d'aidants qui puisse passer seulement un petit coup de fil périodiquement -très court- à chacun de nos malades pour les sortir quelques secondes de leur isolement. Un contact externe serait sans aucun doute bienfaisant.

=>A voir aussi : ‘jeux de vie ».

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.