Nadine S.

 

Propos recueillis sur le facebook «Mieux comprendre la schizophrénie et l'autisme» en réponse à l’un de mes commentaires.

Témoignage de Nadine S.

Il y a encore beaucoup de travail à faire, maladie du désastre exactement.

Mon conjoint avec qui je vivais s'est suicidé ; Mathieu ne voulait pas se soigner, car il disait qu'il n'était pas malade. Je le pleure, j'ai essayé de le faire hospitaliser mais n'y suis pas arrivée et résultat il s'est pendu.

J'ai vécu 2 ans avec un schizophrène et je ne le savais pas, personne de sa famille -que je ne voyais jamais- ne m'a mise en garde. Il a essayé de me tuer avec un couteau. J’ai appelé à l'aide et porté plainte mais vous me croirez ou pas rien n’a bougé, j'ai eu de la chance d'être encore en vie mais j'aimais cet homme quand même, j'acceptais sa maladie mais bon....

Il me disait que c'était moi la ceci, la cela.

Je pense que cette maladie est "honteuse" pour beaucoup de gens, et on se tait. Moi je parle mais je ne peux rien faire, même le médecin traitant n'a rien vu, ou n'a voulu rien voir, et mon conjoint s'est suicidé.

Le docteur n'a même pas demandé le dossier médical de mon conjoint qui avait été hospitalisé en 1990 (certainement pour délires déjà).

Son fils lui aussi est en plein dedans mais personne pour lui dire que tout ce qu'il raconte n'est que pure déformation de son cerveau. Il n'est pas soigné, c'est triste, il n'a que 23 ans et dans sa famille, ils sont tous schizos non soignés.

Il voulait m'exorciser et se baladait avec une bible, parlait de Dieu toute la journée et écrivait à son père que j'étais mauvaise, que j'avais des Démons et il a pourri l'esprit de son père avec tout cela.

Mon conjoint me voyait comme le Diable, c'était affreux quand j'ai découvert  tout cela après son décès, et pour couronner le tout, sa mère m'a interdit d'aller à ses obsèques sinon ils allaient me démolir.

Donc je n’y suis pas allé mais c'est dur pour moi, ils sont tous atteint dans cette famille et sont dangereux et personne ne bouge

Je ne comprends plus rien à cette société, son fils finira de la même façon, quel gâchis cette maladie, et personne n'écoute personne.

Le néant, j'enrage, ça me fait bondir.

Sous prétexte de liberté on laisse les schizos sans traitement et arrivent des drames. L'impuissance, le vide, la tristesse, la colère, m'envahissent. Quelle honte.

J’ai posté sur le facebook "UNAFAM" et à part quelques personnes qui m'ont répondues pour me souhaiter courage,  je n'ai rien eu de plus.

Nadine S.

La schizo délirante et la parole religieuse : aucun rapport, c’est ce qui prévaut dans la société ainsi que pour les tenants de la liberté religieuse.

Putain, nom de Dieu bordel de merde.

Quand le ciel s'ouvre à toi et m'appelle par mon nom, tu crois que c’est Dieu qui te parle mais c'est ta psychose qui a pris le dessus… 

La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre.

La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc...

=>Prophètes et santé mentale.

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.