MEDITATION.

MEDITATION.

 

Sectes, elles sont là pour vous séduire et vous détruire.

 

De la méditation à la capture de l'âme.

 

Extrait du document (55 pages).

=> http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/BK-meditation-capture-ame.pdf

 

Depuis une trentaine d’années, les personnes souhaitant donner un sens à leur vie recherchent des voies alternatives aux religions. Avec le mouvement de sécularisation, l’expérience de Dieu prend place hors du champ social, dans la vie privée. Le sentiment religieux se construit sur le mode de l’expérimentation. L’exotisme des pratiques rompt avec la monotonie des traditions religieuses historiques et dépasse les clivages culturels en s’adaptant au contexte de la mondialisation et des échanges internationaux. La liberté de choix, la quête de l’expérience religieuse, d’épanouissement personnel, de relaxation, de concentration rend l’individu vulnérable face aux sectes. Dans une secte, il y a deux niveaux : la périphérie et le centre. Dans la périphérie, le sympathisant a l’impression de ne tirer que des bénéfices de la fréquentation du groupe et des pratiques prescrites. Dans le centre, les adeptes sont endoctrinés et ne sont plus maîtres d’eux mêmes. La frontière entre les deux est ténue. C’est ainsi que personnellement, je suis « tombée dans la secte des Brahma Kumaris »,

 

Les schizophrènes en sont la cible privilégiée.

Dr Antoine Lesur – Psychiatre.

La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre.

«La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité, etc. Perdus sans repères, les schizophrènes peuvent être attirés par l'ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d'un absolu en fait inaccessible.»

 

Philippe Rouby psychiatre - La parole de Dieu.

«Quand le ciel s'ouvre à toi et t'appelle par ton nom, tu crois que c’est Dieu qui te parle, mais c’est ta psychose qui a pris le dessus».

 

Pablo Xavier raconte son combat contre la schizophrénie, une psychose qui frappe un jeune sur cent.

Souriant, posé, le jeune homme plante ses yeux dans les vôtres pour raconter sa bataille contre la psychose qui a bouleversé sa vie en 2005. Il a alors 20ans. Épris de spiritualité, il s'envole pour l'Inde. Et se plonge, à son retour, dans la méditation à haute dose. C'est alors que «le délire» commence. «J'entendais une voix. Je me disais que c'était Dieu qui me parlait. Que je devais l'écouter pour atteindre l'illumination.» Les symptômes s'aggravent au fil des mois. Les voix lui ordonnent de tourner à gauche dans la rue, d'arrêter de manger de la viande ou de rester cinqminutes sous une douche glacée. Il s'exécute.

Il raconte l'esprit fragmenté en millions de morceaux, les crises d'angoisse où l'on pense mourir, les maux de tête infernaux, l'impression de ne plus être soi-même. «C'est horrible, résume-t-il. La schizophrénie est un monde intérieur qui se désagrège. On n'a aucune protection et aucune racine. Et il n'existe pas de refuge puisque le tourment est à l'intérieur de nous-mêmes. Tout le temps. On est si seul. Je me cachais dans la forêt pour crier.»

 

Patrick Stocco – Biologiste.

«Pour le biologiste athée que je suis, les religions ne relèvent définitivement que de la psychopathologie: schizophrénie galopante, désir viscéral d’immortalité, croyance en l’existence d’un monde parallèle, en l’existence d’une divinité créatrice et primordiale, etc.»

 

Sa liberté de croire est aussi néfaste que sa liberté de fumer, même si elle vous donne cette sensation de bien-être.

La religion a existé lorsque le premier «escroc» a rencontré le premier «fou»; et depuis les religions et sectes ont fait légion .

Détricoter cette irréalité est le retour à sa liberté de penser, à sa vie. Ce sera compliqué et certainement lent à reprendre pied sur terre comme l'est de se libérer du syndrome de Stockholm.

Le moteur de sa libération, c'est avant tout être critique sur ce que l'on vous a inculqué et ne plus être inhibé par la «bonne parole». Le pouvoir de domination de l'homme par l'homme passe la séduction d'un monde irréel et invisible dont chacun est réceptif.

 

Et aussi.

=> Méditation.

 

Schizo et religion: le viol par soumission de la pensée.

Avec au sommet de la pyramide l'homme invisible, celui que vous appelez Dieu. 

Ses sbires ont même inventé l'holocauste du jugement dernier où Dieu va vous recevoir dans son salon privé avec une queue d'une centaine de milliards d'humains.

Ne rêvez pas, vous y croyez. 

Libérez-vous de cette dictature du cerveau.

 

=> INTERDITS - Sortir de l'illusion religieuse, ce n'est pas gagné.

 

 

 

Schizo-non>@ssociation : http://schizophrenies.monsite-orange.fr

 

<= Retour au Sommaire.

 

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.