Le lien.

Schizophrénie paranoïde mystique et religions.

 

Antoine Lesur, psychiatre : La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre.

«La désorganisation que cause la maladie s'accompagne d'interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le bien et le mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc... Perdus sans repères, ils peuvent être attirés par l'ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d'un absolu en fait inaccessible.»

 

Philippe Rouby - Psychiatre en exercice.

«Quand le ciel s'ouvre et que Dieu m'appelle par mon nom... c'est que la psychose a pris le dessus. La folie c'est quelqu'un qui te donne des ordres ; tu penses que c'est Dieu ou le fantôme de ton père et en fin de compte tu t'aperçois que c'est ta propre pensée qui se retourne contre toi pour te persécuter.»

 

Pourquoi ceux qui subissent des hallucinations y croient et vous font croire.

Pour le schizophrène, croire à cette liaison avec l'au-delà est sa raison d'être en déni de maladie avec toutes ses conséquences désastreuses.

Des hallucinations visuelles et auditives plus réelles que la réalité.

http://cepaduluxe.over-blog.com 

On pourrait croire qu'elles sont réalistes, réelles, très réelles… et on est encore au-dessous de la réalité.

Les hallucinations sont souvent encore plus réelles que la réalité, car elles ont ceci de particulier qu'elles prennent toute la place dans le champ de la conscience et de la perception alors qu'une perception réelle laisse place à d'autres perceptions annexes, laisse place à la critique, laisse place au jugement et à la réflexion…

Une hallucination s'impose et envahit son territoire comme une vague submergeant tout sur son passage.

Elle s'impose avec la force de l'évidence et ne souffre pratiquement aucune contestation.

Elle s'impose comme une vérité plus forte que tout.

C'est sûrement cela qui la rend si traumatisante et si difficile à chasser.

C'est sûrement cela qui lui donne son pouvoir. 

 

Moïse et les tables.

Source : http://schizophrenie.unblog.fr/

« Le récit le plus explicite d´une hallucination étant certainement celui de Paul sur le chemin de Damas. Si j´en crois mon expérience de schizophrène, il est fort possible que Moïse ait gravé dans la pierre les dix commandements qui lui parvenaient d´une voix qui lui a parlé à la troisième personne.

Cela ne surprendrait personne aujourd´hui de croiser un illuminé investit d´une mission divine aux abords du mur de Jérusalem, que ce soit le syndrome de Jérusalem ou d´autre syndromes décrits à proximité de lieux de culte.

Comment différencier mystique et maladie ? Le mystique n´est jamais loin d'une certaine forme de folie.

Au-delà de l´exégèse des textes sacrés, il faut, je pense, déjà percevoir la schizophrénie comme un élément qui rayonne depuis longtemps sur les hommes... »

 

Vraie fausse vérité.

http://schizo-non.allmyblog.com/373-vraie-fausse-verite.html

Une maladie qui se soigne.

Zyprexa ou Abilify : notices des deux antipsychotiques de dernière génération.

 « …est utilisé pour traiter une maladie qui s'accompagne de symptômes tels que entendre, voir, sentir les choses qui n'existent pas, avoir des croyances erronées.»  

 

La prévention.

Expliquons à tous les jeunes ce que sont les symptômes de la maladie, comment les hallucinations se manifestent-elles. 

L'incompréhension conduit les jeunes aux non-soins urgents par une attente destructrice de la maladie allant jusqu'à la décompensation fatidique et irréversible, à une fausse résolution de leurs souffrances par l'addiction au cannabis.

 

Que les acteurs politiques, médicaux et religieux se mettent autour d'une table et définissent les différences entre les relations dites «mystiques» venant de l'au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d'avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, qu'elles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures... 

 

Alors, sur cette base, faire de la prévention explicative à tous les jeunes de manière qu'ils puissent se reconnaître sans ambigüité dans leur maladie, en prendre conscience et ainsi aller consulter  -en toute urgence- avec en retour l'éventuel  diagnostic.

Ne pas mettre en avant cette prévention nous rend responsable de ce désastre.

 

C'est certain.

La religion est présente partout dans le monde ; la religion existe depuis toujours ; on me parle dans ma tête dans ma langue, Dieu m'a choisi ; on me montre l'invisible : schizophrénie aussi.

 

Sérotonine, molécule de la foi.

=> Sérotonine  

 

Si vous croyez qu'à l'origine ce sont des voix célestes qui ont parlé aux «prophètes», vous seriez dans  la zone rouge de la psychiatrie. Une maladie taboue de par ses manifestations car elles sont en interaction avec les descriptions religieuses.

=> Folie de l'illumination  

Le devoir envers la santé mentale n'est pas de faire allégeance aux religions.  N'envoyez pas vos enfants hallucinés à Lourdes, eux verraient la Vierge.

 

La schizophrénie n'est pas une maladie comme les autres ; libérer cette liberté de croire est un grand pas envers nos souffrants en déni de maladie et de soins. L'irréalité qu'ils vivent au quotidien n'est pas à consolider mais à vaincre.

=> Hallucinations religieuses 

 

(La ligne actuelle des religieux et autres -ayant pignon sur rue- est de me supprimer l'accès aux commentaires que ce soit sur leurs forums ou bien sur facebook ; ce qui me conforte dans ma vision réaliste sur cette maladie dévastatrice dont de nombreux jeunes sont les victimes à vie.)

<= Retour au sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.