Frédéric Lenoir

Socrate, Jésus, Bouddha – Trois maîtres de vie.

Une histoire de trois schizophrènes illuminés et les Autres.

 

Il est temps de comprendre cette maladie du désastre et faire de la prévention à tous les jeunes...

#SCHIZOPHRENIE - L’ENVERS DE LA VIE - Maurice Champion / Edilivre – 2017 - 496 pages.

 

Socrate : (Ve siècle av. J.-C.) Philosophe de la Grèce antique.

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/schizophrenie/schizophrene-nomme-socrate-sujet_162769_1.htm

Les hallucinations auditives de Socrate, que ce dernier attribuait à un dieu (Apollon) et qui l'interrompent dans ses paroles ou dans ses actes, ressemblent, pour les médecins du XIXe siècle, à des symptômes d'aliénation mentale.

 

www.zornosphere.com/ZORNproject/articles/article_hallucination.php

Et si, depuis la nuit des temps, les croyances sur lesquelles se fondent des millions de gens n'étaient que de simples délires psychotiques, de simples hallucinations ? « N'oublions pas non plus ces hallucinations de l'ouïe qui, sous le nom de « démon de Socrate », ont reçu une interprétation religieuse », écrit Nietzsche dans Le Crépuscule des idoles (p. 1033). Socrate entendant le divin serait-il l'un des premiers à subir des hallucinations ? Ainsi, ces révélations mystiques deviennent alors de véritables illusions, au sens étymologique, un jeu, un trompe-l'œil.

 

Jésus : (-4 à 30) Jésus-Christ – Fondateur du christianisme.

Jésus était-il schizophrène?

Et que penser de Jean, schizophrène aussi?

http://morningpostfrance.blogspot.com/2009/06/jesus-etait-il-schizophrene-et-que.html 

Le Roi des Juifs Hérode dit de suite de lui: "C'est un fou, il n'a pas à être jugé". Il le renvoie à Pilate.

 

http://www2.esoblogs.net/2372/la-plante-de-la-gentillesse-cannabis-et-chretiente

En fait, si Jésus n'avait pas utilisé l'antique huile de consécration enrichie au cannabis, il n'aurait jamais pu prétendre au titre de Christ !

 

 

Bouddha : (525 avant J-C) Fondateur du bouddhisme après avoir reçu l' « illumination ».

La Plante de la Gentillesse : Cannabis et Chrétienté

www.cannabizz.com/cannabis/religion.php

D'après une ancienne tradition bouddhique, Siddharta lui-même (le futur Bouddha) n'aurait rien consommé sinon du chanvre et des graines de cannabis pendant les six années qui ont précédé son illumination et la révélation de sa mission.

 

www.alamemeetoile.net/La-vie-est-une-drogue.html

J'ai écris ce texte pendant un moment de perte du sens lors de ma retraite bouddhiste en décembre 2002, après que certains aient eu une expérience très forte de méditation (il fallait visualiser bouddha) avec des visions et sensations qu'ils ont immédiatement comparé à celles données par un psychédélique. Le bouddhisme connaît ces hallucinations, les décrit, les dissèque, elles font partie de sa description du monde.

 

Des «maîtres» à l'image de nos hippies, voyageurs de la vallée de Katmandou, en marge de la société, adeptes de la paix, de la liberté mais aussi du haschich visionnaire de l'irréalité.

 

Et les autres…

Mahomet : (570-632) Muhammad– fondateur de la religion musulmane.

 

http://coranix.org/biblio/crise40_schizo.htm

Dans le cas précis de Mahomet, on est en droit de soupçonner la forme paranoïde de la schizophrénie, celle qui est d'ailleurs la plus fréquente. Elle implique un délire actif, perceptif, sensoriel, avec très souvent l'impression de se trouver sous l'influence d'une « force extérieure ». Les crises de délire s'accompagnent d'hallucinations, surtout auditives et cénesthésiques. C'est cette forme de la maladie qui détermine les cas de « mysticisme aberrant ».

 

L'un de mes fils schizophrène mystique est dans une secte et lit votre «daube» : croyez-vous qu'il va comprendre sa maladie ?

En finir avec cette maladie qui fait tant de dégâts. Si elle est taboue, c'est qu'elle dérange les «bien-pensants» et les «dignitaires religieux» : un obstacle à leur manipulation mentale.  

La manipulation mentale est un délit (Loi  About-Picard du 12 juin 2001). 

 

A-t-on le droit de vénérer une maladie ?

=> Hallucinations religieuses. 

Libérer cette « liberté » de croire est un devoir de santé mentale.

 

Un père en colère…devant cette apologie de la schizophrénie hallucinatoire mystique et du cannabis.

Faire des études pour croire qu'un paradis se cache dernière les nuages, alors il vaut mieux apprendre le pipeau.

 

Ne plus croire prend moins de 5 minutes, si vous dépassez cette limite, ce n'est pas que "Dieu" existe, mais que vous avez envie de croire. 

Quand un Fils dit à son Père : « Tu n'es pas mon Père, je suis le Fils de Dieu » : Il est un bien tard pour appeler le SAMU !!

 

<= Retour au sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.