Charlie.

Nous sommes tous Charlie…mais…

Charlie a été attaqué parce qu’il a caricaturé l’interdit de représentation de cette religion et bien évidemment ce qui remet en cause nos libertés fondamentales d’expression et donc la séparation de l’église et de l’état par la loi de 1905.

 

Mais en fait Charlie -avec ses caricatures- valident l’existence de la réalité des prophètes.

Ce qui va à l’encontre des non-croyants.

 

Mais comment devient-on prophète ?

La parole de Dieu, quelle parole.

Dieu ne parle à personne, ceux qui se croient en contact avec l’au-delà parce qu’ils entendent des voix et se sentent invertis d’une mission divine relèvent  de la psychiatrie pour psychose hallucinatoire mystique ; cette maladie est dénommée schizophrénie positive.

Ceux qui transcrivent en paroles ou bien en écritures les perceptions qu’ils subissent se trompent et abusent de l’irréalité de ce qu’est cette maladie du désastre.

=> Hallucinations religieuses.

 

Liberté individuelle.

La société par ses droits de liberté individuelle, droit inaltérable de croyance, celui de croire ou de ne pas croire est inscrit dans le marbre et ne fait pas contestation.

 

Mais est-ce bien un choix ou une illusion.

Celui qui croit n’a pas, demain,  la possibilité de ne pas croire et inversement un non-croyant n’est pas prêt de croire, ni demain, ni dans quelque temps.

En fait chacun obéi -sans liberté personnelle de choix-  à son fonctionnement cérébral dont le vecteur est son neurotransmetteur qu’est la sérotonine dite «molécule de la foi».

Un choix dicté de fausse liberté que l’on acquière génétiquement, l’éducation religieuse ainsi que son environnement ne sont que marginaux. 

Reste alors que pour faire adhérer à leurs fausses croyances –perçues plus vraies que la réalité- la religion utilise bien souvent la contrainte d’obéissance envers le peuple insoumis par tous les moyens en sa possession notamment les plus abjectes que sont les attentats et les guerres.

 

Aimez-vous les uns les autres n’est qu’un slogan qui berne les dits « modérés », l’armée de réserve silencieuse où puisse les extrémistes fanatiques. Ce sont tous les croyants qui ont pour référence les identiques documents dont l’interprétation est plus ou moins variable selon ses délires personnels de lecture. 

=> Sérotonine molécule de la foi.

=> Sérotonine molécule de la foi.

Dix-sept personnes épris de liberté ont perdu la vie.

Chaque jour pensons à eux et à leurs familles, Ils ont été les victimes de ces intolérants dictateurs entrés en guerre pour faire régner leurs désordres psychotiques.

 

=> Lorsque l’on a compris la psychose paranoïde mystique Dieu n’est pas loin.

 

La révolution et la loi de 1905 ont permis de se débarrasser de la royauté et de la religion dans la gouvernance politique des français. Dites non à tous  ceux qui veulent en remettre une couche. Refusons le prosélytisme visuel de distinction d'appartenance ; apprenez-leur la maladie de pseudo-communication avec l'au-delà.

Ne vous laisser pas abuser par leurs délires faite de contraintes moyenâgeuses et qui vont  à l'encontre de l'égalité entre les personnes.

 

Mais la bataille n’est pas perdue, rien ne sera plus comme avant, quoi qu’en disent les médias qui pensent atténuer le ressentiment général de la population.

C’est un cri pour la paix.

Et malgré ma différence, je suis bien Charlie. 

<=Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.