Asiles.

 

Les États-Unis vont-ils rouvrir leurs asiles psychiatriques ?

www.vice.com/fr/read/les-etats-unis-vont-ils-rouvrir-leurs-asiles-psychiatriques-883

Les hôpitaux psychiatriques ont fini par « libérer » leurs patients dans un processus que l'on nomme la désinstitutionalisation. Des milliers de malades ont pu recouvrer leur liberté.

Aujourd'hui, l'immense majorité des malades mentaux mènent une existence normale, loin de toute hospitalisation forcée. Malgré tout, de nombreux spécialistes des questions de santé mentale dénoncent un processus qui, selon eux, a été trop loin.

Ces réformateurs défendent l'utilité des asiles psychiatriques, tout en dénonçant les « fosses à serpents » du passé.

Aujourd'hui, il suffit de se rendre dans un foyer pour sans-abris ou dans une prison pour réaliser l'ampleur du problème – un peu comme l'avait fait Dorothea Dix il y a 174 ans. À New-York, des malades mentaux enfermés dans la prison de Rikers Island ont été maltraités par leurs gardiens. Dans l'État de Washington, on estime que de 20 à 30 % des détenus souffrent de problèmes psychiatriques.

Des restrictions budgétaires en Alabama et dans le Minnesota sont à l'origine d'un véritable abandon des malades mentaux. Le problème est le même aux quatre coins du pays : les malades qui sont en situation de dépendance ne reçoivent pas l'aide adéquate.

Certains finissent même à la rue...

=> Splendeur perdue des asiles.

=> Sous traitance.

 

> Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.