13 novembre 2015.

Encore et encore.

A l’origine des croyances en un Dieu, des personnes ont entendu des voix et ont cru qu’elles venaient de l’au-delà.

Sans les schizophrènes  -de partout le monde-  ayant eu des perceptions auditives hallucinatoires  -plus vraies que la réalité-  personne n’aurait pu admettre et construire un monde imaginaire débouchant sur la religion.

Une construction délirante faite en réponse interrogative sur le contenu oral de nos souffrants.  Et en y ajoutant, bien évidemment, les hallucinations visuelles vécues réalistes.

Dr Ph. Rouby psychiatre :

Quand le ciel s'ouvre à toi et m'appelle par mon nom, tu crois que c’est Dieu qui te parle mais c'est ta psychose qui a pris le dessus…

Religieux et croyants ne vous défilez pas, c’est un devoir de santé mentale :

Vous devez définir quelles sont les différences entre les relations dites ‘mystiques’ venant de l’au-delà que sont les contacts prophétiques, apparitions et voix intérieures d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques de nos malades lesquelles sont visuelles, auditives, de sensations intérieures.

Les responsables politiques feront-ils prendre des mesures pour que de l’explicatif et la prévention soit faite à tous les jeunes.

On ne naît pas prophète, on devient schizophrène mystique.

En sortir avant d’y entrer par la prévention.

Modérés, allez-vous nous aussi expliquer et ne plus blablater entre vous pour savoir qu’elle est la meilleure version religieuse.

Selon la religion Dieu a créé la Terre il y a 10000 ans; les peintures de Lascaux datent de 18000 ans ; les premiers humains bien avant; des ossements d’animaux sont découverts chaque année et datés.

A moins que la Terre est existée avant que Dieu ne l’ai créée.  

Et surtout des plus intelligents -dont ceux qui font les médias-  qui aussi admettent et croient que l’on peut marcher sur l’eau, ressusciter, monter au ciel, être vierge et faire des enfants…

A croire qu'ils étaient au fond de la classe près du radiateur ; putain de merde, on ne sortira pas de cette maladie. 

Plus c'est gros plus on y croit, c'est le principe même de la facilité de manipulation mentale.  

Etre dans l’irréalité, c’est s’absoudre et transcender sans réserve le franchissement des limites interdites du possible.

Affreux, l’irréalité fait fi de toutes les certitudes et les adhérents -majoritaires- réunis en clans s'affrontent  pour valider et défendre chacun sa  propre vision "culturelle" délirante schizophrénique. 

=> Voix célestes.

Il est temps d’en sortir avant d’y entrer avec toutes ses conséquences extrémistes.

Pourquoi la religion fait-elle l’impasse sur la schizophrénie.

Certainement pas par amour d’un Dieu inexistant mais pour permettre aux dignitaires de s’approprier le pouvoir dictatorial sans partage avec ses lois rétrogrades et ses conséquences.

Lorsque l’on ouvre la grande porte à une religion, il n’y a pas que des modérés.

Les jeunes qui entrent dans ces mouvements religieux extrêmes y vont certainement par conviction et donc de leur plein gré confortés et bernés par quelques paroles bien orchestrées des lobotomiseurs de cerveaux.

Ne chercher pas d’autres raisons culpabilisatrices sociétales.

Quand le croyant devient victime. (Source UNADFI)

Lorsque la croyance religieuse devient une obsession, qu’elle nuit à l’intimité, qu’elle provoque l’insécurité, que seuls les cérémonies et les rituels sont devenus source d’apaisement. Tout le monde peut en être la victime car ce n’est pas le type de croyance qui est en jeu mais plutôt la façon de vivre sa croyance.

Et la liberté n’est pas celle-là.

Quand tou(te)s  portent la même tenue vestimentaire, ce n'est pas sa liberté, c'est un uniforme d'appartenance à une même "armée" d'embrigadement qui milite par prosélytisme pour son expansion.

Sa propre liberté, c’est quand chacun cultive sa différence.

Comprendre, c’est être en mesure de se poser les bonnes questions.

Car croire en l’irréalité est naturel par fonctionnement neuronal excessif psychotique dont  le vecteur est le neurotransmetteur responsable est la sérotonine dite « molécule de la foi ».

La guerre entre religions, une seule et même maladie.

=> Docteur Fred, pourquoi la religion.

Il est temps de prendre conscience que la religion n’est que le relais des délires de nos malades psychotiques hallucinés se croyant en contact avec l’au-delà.

S'il y avait un Dieu, cette maladie du désastre n'existerait pas car elle est la dictature du cerveau que l'on subit chaque jour,  

Ne nous remerciez pas pour ce bordel, c'est une maladie trompeuse qui vous piège dans l'horreur, nous aussi.

Ni Dieu, ni Diable, ni prophètes; que des 'dignitaires religieux' manipulateurs et escrocs de la pensée. 

=> Plagiat.

Halte, il y a des morts, des familles détruites qui n’ont que les yeux pour pleurer.

<= Retour au Sommaire.

Schizophrénie croyances religions

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.